Flash RetraiteQuébec - Le libre-service de l'information financière
ImprimerFermer

La retraite progressive, est-ce pour vous?

La retraite progressive en bref

La retraite progressive consiste à se retirer graduellement du marché du travail. En règle générale, vous devrez conclure une entente avec votre employeur. Dans certains cas, cette entente portera sur une réduction du temps de travail, alors que dans d'autres, elle impliquera le versement d'une prestation. Plusieurs motifs peuvent vous inciter à penser à la retraite progressive plutôt que de prendre votre retraite complète : une détérioration de votre état de santé, le désir de vous retirer petit à petit du marché du travail, ou encore, l'obligation de diminuer vos heures de présence au bureau pour faire face à des événements imprévus. Certaines mesures de retraite progressive peuvent même inciter des retraités à retourner au travail.

La retraite progressive : 2 éléments importants à considérer

Si vous songez à la retraite progressive, vous devez analyser séparément 2 éléments importants : l'organisation du travail et l'aspect financier.

  • Élément 1 - L'organisation du travail

    Est-ce que votre poste vous permet de travailler un nombre d'heures réduit? Est-ce que votre employeur vous autorisera à le faire? Êtes-vous prêt à être réaffecté ou à modifier votre tâche de travail?

  • Élément 2 - L'aspect financier

    La compréhension de cet aspect est cruciale puisqu'elle permet de planifier la provenance des sources de revenus pendant votre retraite progressive. Deux sources de revenus sont à considérer. Les revenus procurés par les régimes publics de retraite et ceux perçus des régimes privés. Puisque les revenus provenant du programme de la Sécurité de la vieillesse ne sont pas liés aux revenus de travail (la SV est un programme universel auquel l'admissibilité est fonction de la durée de la résidence au Canada et le Supplément de revenu garanti est accordé aux personnes qui ont de faibles revenus à la retraite), il n'est question ici que du Régime de rentes du Québec en tant que régime public de retraite ayant une incidence sur la retraite progressive. Par ailleurs, il pourrait être utile de consulter un planificateur financier ainsi que l'administrateur de votre régime de retraite privé pour mesurer les répercussions financières de l'une ou l'autre des mesures de retraite progressive.

Le Régime de rentes du Québec et la retraite progressive

Voici les possibilités qui s'offrent à vous :

  • Vous pouvez réduire votre temps de travail sans diminuer le montant de votre rente de retraite

    Si vous êtes un travailleur salarié de 55 ans ou plus, mais de moins de 70 ans, vous pouvez travailler moins tout en cotisant autant.

    Vous ne pouvez pas recevoir une rente de retraite du Régime de rentes du Québec avant l'âge de 60 ans. Par contre, dès 55 ans, vous pourriez réduire vos heures de travail et continuer de cotiser au Régime comme si vous gagniez le même salaire. Le but de cette cotisation additionnelle est de ne pas diminuer le montant de votre future rente de retraite. Votre employeur devra cependant accepter de conclure une entente avec vous. Certaines autres conditions s'appliquent.

    Notez qu'un travailleur autonome n'est pas admissible à cette mesure. Toutefois, le propriétaire d'une entreprise incorporée qui cotise au Régime à titre de travailleur salarié peut en profiter.

  • Vous pouvez demander votre rente de retraite anticipée tout en continuant de travailler
    Depuis le 1er janvier 2014, les personnes de 60 ans ou plus qui ont cotisé pour au moins une année au Régime peuvent demander leur rente de retraite même si elles travaillent encore. Les anciennes conditions ont été abolies depuis janvier 2014. Celles-ci exigeaient qu'un travailleur ait cessé de travailler ou ait conclu une entente avec son employeur concernant la réduction de son temps de travail pour recevoir sa rente de retraite du Régime avant 65 ans.

    Si vous travaillez et que vous recevez une rente de retraite en même temps pendant une année donnée, votre rente pour l'année suivante sera augmentée d'un montant égal à 0,5 % du revenu sur lequel vous aurez cotisé pendant l'année en question. Ce supplément de rente, réparti sur 12 mois, sera cumulatif si vous travaillez plusieurs années. Il sera indexé annuellement en fonction du coût de la vie. Ainsi, une personne recevant sa rente de retraite à partir de janvier 2014, qui continue à travailler en même temps, verra son niveau de rente augmenter pour l'année 2015, selon le revenu sur lequel elle aura cotisé pendant l'année 2014.

À savoir...

  • Vous pouvez demander une simulation de votre future rente de retraite

    Pour savoir s'il est avantageux de cotiser au Régime de rentes du Québec sur un salaire supérieur à celui que vous gagnerez réellement après réduction de votre temps de travail, ou encore s'il est profitable de recevoir une rente anticipée du Régime, vous pouvez communiquer avec la Régie des rentes du Québec pour demander une simulation de votre future rente de retraite. Ces simulations sont basées sur les estimations de vos revenus de travail pour les prochaines années. Elles vous aideront à prendre votre décision.

    Attention : vous ne pouvez pas profiter à la fois de la rente anticipée du Régime de rentes du Québec et cotiser sur un salaire supérieur convenu au moment de la retraite progressive. Vous devrez faire un choix entre l'une ou l'autre de ces mesures.

Pour plus d'information, consultez le site de la Régie des rentes du Québec au www.rrq.gouv.qc.ca.

Les régimes privés de retraite et la retraite progressive

Encore une fois, différentes avenues sont possibles, si votre régime de retraite est encadré par la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. Voici les possibilités qui s'offrent à vous :

  • Vous pouvez réduire votre temps de travail et obtenir une compensation financière de votre régime de retraite

    Cette possibilité est envisageable si :
    • vous êtes à moins de 10 ans de l'âge normal de la retraite prévu par votre régime
    • vous avez 71 ans ou moins
    • vous vous entendez avec votre employeur pour réduire votre temps de travail.

    Vous pouvez recevoir une prestation de votre régime de retraite pour compenser la perte de revenu que vous subirez. La somme versée ne doit pas dépasser le plus petit des montants suivants :

    1. 70 % de la perte de revenu provenant de la réduction de vos heures de travail
    2. 40 % du salaire maximal (52 500 $ pour 2014) sur lequel vous pouvez cotiser au Régime de rentes du Québec, soit 21 000 $ pour 2014
    3. la valeur de la rente acquise dans votre régime de retraite ou des sommes que vous y avez accumulées.

    Vous continuez à accumuler de nouveaux droits en fonction du temps travaillé.

À savoir...

Cette prestation est une avance sur votre épargne-retraite. Elle diminuera votre revenu à la retraite.

Il se peut que l'utilisation de cette mesure ne soit pas avantageuse pour compenser une diminution du temps de travail. Informez-vous auprès de votre administrateur pour en savoir plus sur cette question.

  • Vous pourriez recevoir une prestation de retraite progressive, que vous travailliez à temps plein ou à temps partiel

    Selon l'entente convenue avec votre employeur pour le versement d'une prestation de retraite progressive et si vous êtes âgé de 55 à 64 ans, vous pourriez, sous certaines conditions, travailler à temps partiel ou même à temps plein et recevoir jusqu'à 60 % de votre rente de retraite. De plus, si le régime le permet, vous pourriez accumuler de nouveaux droits de manière à bonifier votre rente de retraite.

    Si vous êtes retraité et que vous retournez au travail, vous devez occuper un emploi couvert par le même régime que celui qui vous verse votre rente. Si vous recevez une prestation de retraite progressive, votre rente de retraite sera suspendue.

    À noter que, dans un régime à cotisation déterminée, la prestation de retraite progressive est une avance sur l'épargne-retraite : elle réduit le solde du compte du participant. Dans un régime à prestations déterminées, cette prestation ne réduit pas les droits que le participant avait accumulés pour sa retraite. Elle s'ajoute à ses autres droits.

    Des règles spéciales s'appliquent dans le cas du régime de retraite simplifié. Ainsi, à compter de 55 ans, vous pouvez transférer une partie ou la totalité des sommes inscrites à vos comptes immobilisés et non immobilisés. Ce transfert peut vous permettre d'obtenir un revenu pour compenser une diminution de votre temps de travail. Il n'y a pas d'entente requise entre l'employé et l'employeur.

Pour plus d'information, consultez le site de la Régie des rentes du Québec au www.rrq.gouv.qc.ca.

Si votre régime de retraite n'est pas encadré par la Loi sur les régimes complémentaires de retraite

Renseignez-vous auprès de l'administrateur de votre régime pour savoir si des dispositions de retraite progressive existent. Si vous avez accumulé un capital retraite au moyen de véhicules tels les régimes enregistrés d'épargne-retraite (REER), vous pouvez vous servir des sommes amassées pour compenser une réduction du temps de travail.

Soyez prudent! Il ne faut pas que les sommes retirées au moment de votre retraite progressive entraînent une diminution de vos revenus durant la dernière partie de votre retraite. Il serait sage de consulter un planificateur financier qui saura vous conseiller en la matière.

Ce texte vise exclusivement fournir de l'information générale sur la sécurité financière à la retraite. Cette information peut ne pas être appropriée au lecteur qui désire obtenir une information particulière sur l'un des sujets traités et ne peut pas être une garantie de résultat. Il appartient au lecteur de faire les consultations pertinentes. Cette capsule d'information n'engage pas les partenaires fournisseurs de ces informations.

© Tous droits réservés, flash RetraiteQuébec

Accessibilité