Régie des rentes du Québec

Processus du partage d'un régime complémentaire de retraite

Le partage comme tel représente la deuxième étape du partage des droits dans un régime de retraite. Cette étape résulte:

  • de l'évaluation des droits du participant dans le régime et, pour les ex-conjoints mariés, de la partie qui a été accumulée durant leur mariage
  • du jugement de divorce, de séparation de corps ou d'annulation civile de mariage (ex-conjoints mariés) ou de l'entente intervenue entre les ex-conjoints de fait.

Le Code civil du Québec et le Règlement sur les régimes complémentaires de retraite imposent des contraintes quant à la façon de partager et au montant à remettre au conjoint. Pour éviter les mauvaises surprises, il importe de connaître ces contraintes.

Quand et comment demander le partage?

Ex-conjoints mariés

La demande de partage peut être effectuée dès que le délai d'appel du jugement est expiré, soit 30 jours après la date à laquelle il a été rendu.

Ex-conjoints de fait

La demande peut être effectuée dès que l'entente entre les ex-conjoints est conclue.

Conjoints unis civilement

La Loi sur les régimes complémentaires de retraite donne le droit aux conjoints unis civilement de partager le régime de retraite lors de l'annulation ou de la dissolution de leur union.  


 

Haut de page  

 

Comment s'effectue le partage?

Le partage d'un régime de retraite n'est pas automatique comme dans le cas du Régime de rentes du Québec. L'un ou l'autre des ex-conjoints doit présenter une demande à l'administrateur du régime.


 

Haut de page  

 

Principales mises en garde

Demander le partage le plus tôt possible

Il est préférable de demander le partage le plus tôt possible. Sinon, l'ex-conjoint du participant pourrait avoir de la difficulté à obtenir le montant d'argent qui lui revient.

Cette situation peut se produire si, par exemple à la suite d'une fin d'emploi, le participant transfère ses droits avant que la demande de partage ne soit soumise à l'administrateur du régime. Ce dernier ne pourra pas y donner suite puisqu'il n'y aura alors plus d'argent dans le compte du participant.

Examiner la situation avant de conclure une entente ou de présenter une demande à la cour

Le partage en parts égales d'un régime de retraite n'est pas toujours la solution la plus appropriée.

Avant d'en arriver à une telle décision, les conjoints devraient considérer plusieurs éléments, notamment :

  • la façon dont le conjoint pourra disposer de l'argent reçu
  • la fiscalité applicable
  • les conséquences du partage sur les revenus de retraite du participant et de son ex-conjoint.

 

Haut de page  

 

Pour en savoir plus...

Autre lien utile...

  •  Partager
  • Haut de page