Youtube facebook twitter PinterestLinkedin Instagram

Vous êtes médecin traitant

À la demande de votre patient, vous devez l'aider à fournir la preuve de son invalidité. Votre rapport médical permettra d'établir cette preuve.

Rapport complet et documenté

En produisant un rapport médical complet et documenté du premier coup, vous facilitez l'étude de son dossier.

Le rapport médical doit comporter suffisamment de détails pour permettre au médecin de Retraite Québec d'apprécier la gravité de l'incapacité et d'en estimer la durée probable. Cette incapacité doit découler des déficiences que vous avez vous-même observées. Les résultats des examens complémentaires doivent être utilisés pour corroborer les signes cliniques rapportés.

Exemple 

Un diagnostic de maladie mortelle non documenté ou une opinion sombre non motivée ne peuvent permettre à Retraite Québec de se prononcer. Même une néoplasie maligne doit être confirmée par des comptes rendus d'examens histopathologiques et surtout par un rapport d'examen clinique détaillé décrivant les répercussions de la maladie sur les activités du patient.

Dans votre rapport, vous devez signaler toute incohérence entre l'importance de l'incapacité fonctionnelle alléguée et les déficits physiques ou mentaux observés.

Preuve insatisfaisante

Si la preuve médicale est jugée insatisfaisante,Retraite Québec demandera des renseignements additionnels. Cela peut entraîner des délais non négligeables dans le traitement du dossier du patient.

Recours de votre patient

En cas d'insatisfaction à la suite d'une décision rendue par Retraite Québec, votre patient a des recours possibles.

Pour en savoir plus

Consultez le Guide du médecin traitant pour obtenir des précisions sur votre rôle.

  • Haut de la page