Youtube facebook twitter PinterestLinkedin Instagram

Vous êtes orthophoniste

L'enfant dont l'état correspond à l'un des critères d'admissibilité pour les troubles du langage est présumé handicapé.

Si la condition de l'enfant ne correspond pas à l'un de ces critères, elle est évaluée en fonction des incapacités qui résultent de la déficience ou du trouble des fonctions mentales, mais également de l'effet des facilitateurs et des obstacles présents dans l'environnement de l'enfant qui favorisent ou entravent la réalisation de ses habitudes de vie.

Évaluation récente et complète

Une évaluation orthophonique récente est demandée afin de refléter le profil langagier actuel de l'enfant, considérant que Retraite Québec doit déterminer si les critères d'admissibilité s'appliquent pour une durée d'au moins un an. Une anamnèse doit être jointe.

Si l'enfant est exposé à plus d'une langue, référez-vous aux paramètres d'évaluation et à l'exclusion spécifiques aux critères d'admissibilité en troubles du langage.

Notez que...

Tous les rapports professionnels disponibles informant Retraite Québec de la condition actuelle de l'enfant peuvent être utiles dans l'analyse de son dossier.


Possibilité de refus

Retraite Québec peut refuser une demande si l'évaluation orthophonique est trop sommaire ou que les données ne sont pas suffisantes pour évaluer l'admissibilité. Elle pourrait aussi, dans certains cas, juger la demande trop précoce si aucune intervention n'a eu lieu auprès de l'enfant.

Quelques précisions sur l'admissibilité

Une conclusion orthophonique à elle seule ne permet pas de rendre un enfant admissible. C'est le tableau clinique qui prévaut. L'analyse des résultats d'évaluation, les observations cliniques, les exemples donnés et les informations sur les habiletés langagières de l'enfant dans ses divers milieux de vie sont des données nécessaires à l'analyse du dossier.

Dyslexies et dysorthographies

Le Règlement sur les impôts prévoit que la condition des enfants dyslexiques est analysée en fonction des critères d'admissibilité utilisés pour les troubles des fonctions mentales.

Ce sont les critères suivants des troubles du langage qui s'appliquent :

  • L'enfant est âgé d'au moins 9 ans et de moins de 15 ans, et son trouble de langage oral ou écrit retarde ses apprentissages en lecture et en mathématiques de telle sorte qu'ils sont de niveau moindre que ceux d'un enfant âgé des 2/3 de son âge.
  • L'enfant est âgé d'au moins 15 ans, et son trouble de langage oral ou écrit retarde ses apprentissages en lecture et en mathématiques, qui ne progressent plus au-delà du 2e cycle d'enseignement primaire malgré une scolarisation continue.

Acquis scolaires

Les acquis scolaires déterminés par l'enseignant ou l'orthopédagogue du milieu scolaire sont considérés pour l'application des critères mentionnés ci-dessus. L'enseignant ou l'orthopédagogue doit compléter à cette fin le bilan éducationnel.

 

  • Haut de la page