Avantages comparatifs du RRS 

Le RRS combine des avantages de 3 régimes

Simple, économique et flexible, le RRS combine des avantages du régime enregistré d'épargne-retraite (REER) collectif, du régime de participation différée aux bénéfices (RPDB) et d'un régime complémentaire de retraite à cotisation déterminée (CD).

Régimes offrant les avantages
Liste des avantages REER
collectif
RPDB CD RRS
Cotisation de base de l'employeur obligatoire (cotisation patronale) Oui Oui
Cotisation supplémentaire de l'employeur permise Oui Oui Oui
Économie de taxes salariales sur les cotisations patronales Oui Oui Oui
Immobilisation des cotisations patronales pour assurer un revenu de retraite Oui Oui
Participation possible du propriétaire et de ses proches (s'ils sont employés salariés de l'entreprise) Oui Oui Oui
Protection des droits des participants en vertu de la Loi RCRNote1 Oui Oui
Cotisation salariale au choix de l'employeur Oui Oui
Cotisation volontaire du participant non immobilisée Oui Oui Oui
Insaisissabilité des sommes (des exceptions s'appliquent) Oui Oui Oui Oui
Possibilité de retirer des sommes non immobilisées en cours d'emploi Oui Oui Oui Oui
Protection pour le conjoint en cas de décès du participant Oui Oui

Note 1 : Loi sur les régimes complémentaires de retraite

Des avantages fiscaux pour l'employeur

En plus d'être déductibles du revenu imposable, les cotisations versées au RRS comportent d'autres avantages fiscaux.

Économie de taxes salariales

Contrairement au REER collectif, les cotisations versées à un RRS par l'employeur n'entraînent pas de taxes salariales, ce qui est un atout considérable pour les PME.

En effet, l'employeur qui cotise au REER d'un employé doit majorer le salaire de ce dernier du montant de sa cotisation, et cette « augmentation de salaire » peut être sujette à des contributions à divers programmes gouvernementaux.

Les économies de taxes salariales varient selon les salaires et les programmes gouvernementaux.

Exemple

Un employeur dont la masse salariale est de 2 100 000 $ en 2017 verse une cotisation annuelle de 1 000 $ par travailleur ayant un salaire de base de 35 000 $.

Avec un RRS, il peut économiser 127,69 $ de taxes salariales par travailleur, ce qu'il ne peut pas faire avec un REER collectif.

Économies de taxes salariales selon les programmes gouvernementaux
Programmes gouvernementaux Économies de taxes salariales
Assurance-emploi Note 1 17,78 $
CNESST (taux de cotisation de 1,77 %) 17,70 $
Cotisation relative aux normes du travail 0,70 $
Fonds des services de santé 29,84 $
Régime de rentes du Québec 54,00 $
Régime québécois d'assurance parentale Note 1 7,67 $
Total 127,69 $

Note 1 : Dans certains cas, la cotisation au REER collectif n'est pas assujettie à l'assurance-emploi ni au Régime québécois d'assurance parentale.

Le plafond de 26 230 $ applicable au RRS en 2017 est nettement plus avantageux que celui du RPDB (13 115 $).

Un plafond de cotisations plus élevé dans le RRS

Le plafond des cotisations annuelles pouvant être versées au RRS est le double de celui du RPDB. En 2017, ce plafond est de 26 010 $ pour le RRS et de 13 005 $ pour le RPDB.

Pour en savoir plus...

  • Haut de la page