Youtube facebook twitter PinterestLinkedin Instagram

La conciliation travail-retraite

Lorsque vous arrivez en fin de carrière, le Régime de rentes du Québec prévoit des mesures pour vous amener progressivement vers la retraite.

La rente de retraite anticipée

Si vous avez 60 ans, vous pouvez recevoir votre rente de retraite tout en continuant à travailler à temps plein ou à temps partiel. La seule condition est d'avoir cotisé pour au moins une année au Régime.

Comme vous continuez à cotiser au Régime, vous bénéficierez, dès l'année suivante, du supplément à la rente de retraite.

Le supplément à la rente de retraite

Vous recevez déjà votre rente de retraite du Régime de rentes du Québec?

Vous pouvez travailler et continuer à la recevoir. Toutefois, vous devez cotiser au Régime dès que vos revenus de travail dépassent l'exemption générale de 3 500 $.

Ces cotisations vous donnent droit à une augmentation de votre rente : le supplément à la rente de retraite. Il n'y a aucune demande à faire, puisque nous vous le verserons automatiquement.

  • Vous recevrez ce supplément à même votre rente pour le reste de votre vie.
  • Le supplément est payable à partir du 1er janvier de l'année suivant celle où vous avez cotisé.
  • Le supplément total pour une année est égal à 0,5 % du revenu sur lequel vous avez cotisé pendant l'année précédente.
  • Votre rente sera augmentée même si vous recevez déjà chaque mois la somme maximale.
  • La rente continuera d'augmenter annuellement tant que vous verserez de nouvelles cotisations.
Important

Même si le supplément est payable à partir du 1er janvier, il s'écoule généralement quelques mois avant que nous recevions de Revenu Québec les données requises pour le calculer. Nous vous versons alors sous forme de paiement rétroactif l'augmentation due pour les mois écoulés depuis le 1er janvier.


Exemple

Louise est bénéficiaire d'une rente de retraite de 750 $ par mois. Cette année, son revenu de travail est de 22 700 $. Elle cotise donc au Régime de rentes sur des revenus de travail de 19 200 $ (22 700 $ moins l'exemption générale de 3 500 $). Le 1er janvier de l'année suivante, Louise aura droit à un supplément de 8 $ par mois (19 200 $ x 0,5 % = 96 $ par année) grâce aux cotisations qu'elle aura versées. Si elle continue de travailler au cours des années suivantes, de nouveaux suppléments s'ajouteront alors à sa rente pour chaque année de travail.

Notez que...

Si vous recevez une rente de retraite du Régime de pensions du Canada et que vous travaillez au Québec, vous pourriez recevoir du Régime de rentes du Québec (RRQ) un supplément à votre rente de retraite. En effet, si vous cotisez au RRQ, nous vous verserons automatiquement ce supplément sans que vous ayez à le demander. Le montant sera égal à 0,5 % du revenu sur lequel vous aurez cotisé au RRQ l'année précédente.


L'entente sur la cotisation au Régime de rentes du Québec dans le cadre d'une retraite progressive

Si vous êtes un travailleur salarié de 55 ans ou plus mais de moins de 70 ans, vous pouvez travailler moins tout en cotisant autant.

Vous ne pouvez pas recevoir une rente de retraite du Régime avant l'âge de 60 ans. Par contre, dès 55 ans, vous pourriez réduire vos heures de travail et continuer de cotiser au Régime comme si votre salaire n'avait pas subi de réduction. Ainsi, le montant de votre future rente de retraite ne serait pas diminué. Votre employeur devra cependant accepter de conclure une entente avec vous.

Il est possible que vos conditions de travail ou que les dispositions de votre régime de retraite ne permettent pas une entente sur la cotisation dans le cadre d'une retraite progressive. Informez-vous auprès de votre employeur pour savoir si une telle entente peut être autorisée dans votre cas.

Notez qu'un travailleur autonome n'est pas admissible à la retraite progressive. Toutefois, le propriétaire d'une entreprise incorporée qui cotise au Régime à titre de travailleur salarié peut en profiter.

Si vous êtes admissible et que cette mesure vous intéresse, Retraite Québec offre sur demande un service de simulation des effets d'une entente sur la cotisation dans le cadre d'une retraite progressive.

  • Haut de la page